Organisation et lifestyle (Montpellier)

Ma salle de bain zéro déchet

Ma salle de bain zéro déchet

Ma salle de bain zéro déchet ne s’est pas faite en un jour. C’est un travail de longue haleine qui a commencé il y a quelques années, et qui continue encore. Mais j’en reviendrai plus tard.

Pour passer au zéro déchet, il faut changer ses petites habitudes de consommation, mais tu vas voir ce n’est pas si compliqué, au contraire … On utilise moins de choses.

Voici déjà tout ce que j’ai mis en place.

Ma salle de bain zéro déchet

Pourquoi passer à une salle de bain zéro déchet ?

Il y a plusieurs raisons :

  • envie de faire plus attention à son impact environnemental déjà
  • besoin de prendre plus soin de soin, car certains produits industriels ne sont clairement pas bons pour la santé
  • économiser car pas mal de produits s’ils ont parfois, pas toujours, un coût d’investissement, au final comme ça dure plus longtemps et bien on est gagnant

Mes produits d’hygiène zéro déchet

Pour l’hygiène, clairement, j’ai bien avancé pour le quotidien, et donc je suis vraiment contente. J’y suis allée au fur et à mesure, j’ai aussi faire des tests. Aussi je te conseille d’en faire aussi pour voir ce qui te convient le mieux.

La pierre d’alun

pierre-alun

Déodorant naturel, et après-rasage aussi, la pierre d’alun fait partie de mes premiers investissements en zéro déchet, et c’est clairement le plus rentable vu sa durée.

Adieu les déodorants qui émettent des gaz et prennent trop de place, et puis étant sans odeur, on peut mettre du parfum avec.

Le dentifrice maison

Petit défi personnel, je trouvais ça sympa de réaliser son dentifrice maison, qu’il soit en poudre ou en pâte dure.

En plus, c’est super rapide à réaliser avec des produits qu’on peut utiliser pour d’autres choses.

La cup menstruelle

cup

N’ayant jamais été très branchée tampons, je suis tombée sous le charme de la cup il y a quelques années, et c’est un pique-nique zéro déchet avec une explication sur la cup qui m’a définitivement convaincue.

L’oriculi

On l’a adopté il y a un an environ, quand la boite de coton-tiges a été terminée. Mais je n’en ai pas encore parlé, il va falloir …

Notre grand garçon, 15 ans, l’utilise seul, mais pas encore le petit, c’est moi qui le lui met. En tout cas, c’est efficace pour retirer le sebum et c’est léger pour voyager. Y a pas à dire on y gagne à l’utiliser !

Du coup, plus de coton-tige à acheter, ni autre. Un vrai cure-oreille en fait !

Le shampooing solide

Mon avis est plus mitigé pour ce produit, car suivant ta nature de cheveux, tu peux avoir du mal à trouver un shampooing qui te convient bien.

Pour les cheveux courts de mes garçons, c’est vraiment top par contre.

En plus c’est léger, aucun plastique généré, bref vraiment zéro déchet.

Le savon

savon

On a trop tendance à l’oublier mais le savon classique a vraiment fait son retour chez nous : pour se laver les mains, le visage, le corps (plus de gel douche du coup), voire même les cheveux (si si !)

Il en existe de très nombreux, mais souvent je reste fidèle au savon de Marseille (le vrai, le vert, sans glycérine) ou le savon d’Alep pour les peaux sèches.

La brosse à dents rechargeable

la brosse à dents rechargeable

Quand je les ai découvertes, j’ai été conquise : changer la tête de la brosse sans avoir à changer le manche. Ca faisait moins de plastique généré.

C’était vraiment top, et chacun en plus avait un manche de sa couleur.

Mes produits de beauté zéro déchet

Niveau beauté, j’ai encore pas mal d’efforts pour avoir une salle de bains zéro déchets.

La pierre ponce

pierre ponce

La pierre ponce a été mon dernier achat zéro déchet, alors que je la connais depuis des années. Elle vient donc remplacer ma râpe à pieds en plastique, qui s’usait beaucoup trop vite et surtout qui était en plastique !

Je suis tout simplement revenue aux fondamentaux, la pierre ponce utilisée par ma grand-mère.

Les cotons lavables

lingettes-lavables

Les cotons lavables ou lingettes lavables ont remplacé les cotons que j’utilisais pour me démaquiller ou débarbouiller les enfants.

Quand ils sont petits il faut prévoir un bon stock, mais c’est bien plus avantageux que le coton et surtout moins gourmand en eau, malgré les lavages.

J’ai encore d’autres progrès à faire pour passer entièrement à une salle de bain zéro déchet. Je pense notamment à ma brosse à cheveux qui est en plastique, ma fleur de douche, etc … mais tout ceci passera en mode écoresponsable quand ça sera cassé. Et oui je ne vois pas l’intérêt de les jeter pour acheter une version plus propre, ça fait générer un déchet supplémentaire pour rien.

C’est pour ça que si tu souhaites passer au zéro déchet, il ne faut pas hésiter à y passer doucement. Au moins, ça permet de prendre de nouvelles habitudes doucement, et du coup garder ces réflexes au lieu de tout changer d’un coup, ce qui amène parfois à revenir en arrière.

Prêt à sauter le pas ? Si tu l’as déjà commencé, qu’as-tu mis en place ?

Pour recevoir toute l'actu du blog :
Placeholder Placeholder


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :