Planter ses semis

Planter ses semis

C’est le moment de commencer à planter les semis réalisés en mars, enfin pour ceux qui bénéficient d’un temps clément comme ici 🙂 Pour d’autres il faudra attendre le mois de mai, le passage des saints de glace.

Pour tout t’avouer, cette année, je me suis faite surprendre par l’hiver très doux. Je n’ai pas réalisé de semis comme j’aurais du faire, mais je te raconte ça un peu plus bas.

Planter ses semis

Planter ses semis en pleine terre

Tu as fait pousser tes semis dans une serre ou en extérieur, peu importe, c’est l’heure de les planter en pleine terre.

Si tes semis étaient bien à l’abri, il est conseillé peu de temps avant de leur faire découvrir l’air frais pour qu’ils prennent l’habitude du vent et de la fraîcheur. Pour ça, pense à les sortir le matin prendre l’air et rentre les à l’abri pour la nuit.

Savoir où mettre ses semis

Je te conseille de bien réfléchir à l’endroit où tu vas mettre tes semis. Il faut tenir compte de pas mal de paramètres : 

  • ce que veut le plant en terme d’ensoleillement
  • la proximité d’autres plants à côté
  • ce qui a été planté à cette place l’an dernier …

Bref il y a pas mal de choses à savoir sur les associations de plants et les rotations. Pour cela, je te conseille de bien te renseigner avant, il y a pas mal de bouquins intéressants, comme Je Démarre Mon Potager Bio. Pour tout te dire, j’adore tous les bouquins de la collection Terre Vivante.

Penser à les tutorer ou protéger

Maintenant qu’ils sont en pleine terre, les semis vont avoir besoin d’être tutorés. C’est notamment le cas des plants de tomates, aubergines et poivrons. 

Un petit bambou, un lien en raffia et c’est parti ! Ce sont les deux éléments qui me sont nécessaires quand je fais mes tuteurs. En plus, très souvent les bambous ce sont les miens que je coupe. J’ai toute ma matière première dans le jardin, trop pratique ! Bon le raffia je n’en fait pas, j’en achète, mais ça dure bien longtemps.

Certains plants, comme les salades ont besoin d’être protégés, soit par un tunnel de serre, soit une cloche.

Et puis d’autres semis n’ont besoin de rien, comme les rampants (courges, potirons etc …)

plant de courge

Planter ses semis autrement …

Sur 2020, mes semis ont été un peu spéciaux … En fait sur fin 2019, j’ai décidé de laisser tomber pas mal de fruits en fin de saison sur le sol de mon potager. 

Enfin ne crois pas que j’ai gâché des fruits, c’est pas le genre de la maison ! Mais disons que j’avais vu déjà qu’au printemps 2019, pas mal de plants avaient poussé seuls. J’ai donc décidé de laisser les tomates diverses et variées abîmées sur le sol, et voir ce que ça ferait au printemps 2020 …

Et bien ça n’a pas loupé, ça pousse bien …

Pour tout te dire je pense que ça pousse plus que de raison … J’ai pas mal de pieds de tomates qui poussent et puis les pommes de terre aussi. Quelques courges diverses et variées également. Quand les fruits auront poussé, je saurais ce que c’est. Et oui je n’arrive pas à déterminer encore la variété.

J’ai pu me permettre cette expérience dans le jardin, car ici à Montpellier, on a des hivers assez doux. Cet hiver a d’ailleurs été particulièrement doux, ce qui fait que les graines ont commencé à vite germer.

C’est donc une autre manière de faire ses semis. Après il faut que le climat puisse s’y prêter …

plant de courge

Prêt à planter ses semis ? Allez raconte moi tout ce que tu as planté cette année.

Et puis il n’y a pas que les semis préparés à planter, il y a aussi les graines à mettre en pleine terre ! Haricots verts, petits pois, radis …

Si de ton côté, tu es curieux de voir ce que j’ai fait, je t’invite à aller voir du côté de mes Silence ça pousse. Tu y verras ce que j’ai fait.

Planter ses semis
Pour recevoir toute l'actu du blog :
Placeholder Placeholder

Je suis débordée

Working mum de Montpellier

Laisser un commentaire