Organisation et lifestyle (Montpellier)

Pensées du dimanche 18 octobre 2020

Pensées du dimanche 18 octobre 2020

Ah les pensées du dimanche … Ca faisait une éternité que je n’en avais pas écrites … Quasiment 2 ans, et avant ça faisait aussi 2 ans …

Est-ce que ça vous a manqué ? Je ne sais pas trop, si oui dis-le moi en commentaires. Là en tout cas, je sentais que c’était le bon moment pour les relancer, du moins ce week-end, car avec tout ce qu’il se passe en ce moment c’est vraiment important pour moi de le coucher par écrit. 

Et oui avec ces pensées du dimanche 18 octobre 2020, on se souviendra dans quelques années tout ce qu’il s’est passé …

Le couvre-feu

C’est quand même LE truc marquant de la semaine … Afin d’enrayer l’épidémie de Coronavirus en France, il a été instauré. Loin de moi de vouloir polémiquer, ça remet quand même en question notre art de vivre à la Française : aller boire un verre (ou plusieurs dans les bars), manger avec des copains au restaurant, aller au théâtre ou au ciné, se défouler en boite … Et bien depuis hier ce n’est plus possible, c’est retour à la maison pour tous à 21h et même pas de fête entre copains autorisée, ni plus de 6 par maison …

Sur ce coup, j’ai adoré la réflexion de Rafaèl, tout juste 10 ans à propos d’une éventuelle soirée avec des copains : « et bien c’est simple, on met les 6 enfants dans une maison et les 6 parents dans l’autre ! ». Elle n’est pas trop bonne cette idée ?

Et oui, soyons comme lui, ne voyons pas le négatif dans tout et essayons de rebondir, de sortir de notre zone de confort, que ce soit à titre personnel ou professionnel. 

Je vois ce couvre-feu, comme les autres épreuves du début de l’année, pas comme une chance car il ne faut pas abuser, mais comme une occasion de se réinventer. Il faut se dire et faire en sorte d’en sortir plus forts.

Les vacances de la Toussaint

Et voilà les enfants sont déjà en vacances … et pas nous … Et oui, mon mari étant en formation pour reconversion cette année, il a juste eu 15 jours en août et plus rien jusqu’à juin, quant à moi je suis indépendante, alors si je ne travaille pas, et bien pas de salaire, pour faire simple … En fait je peux aussi travailler deux fois plus avant et aussi un peu pendant mes vacances pour avoir des vacances … C’est d’ailleurs ce que j’ai fait une semaine en août.

Bref pas évident la vie d’indépendant mine de rien. 

Voilà donc les 2 thèmes que je voulais aborder pour ces pensées du dimanche 18 octobre 2020. Du coup ça m’intéresse d’avoir ton retour à ce sujet. A très vite !!!

Pour recevoir toute l'actu du blog :
Placeholder Placeholder


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *