Mon blog trip d’une journée à Figueras

Courant mai, avec d’autres copines blogueuses, nous avons été invitées à découvrir les charmes de Figueras le temps d’une journée.

Aller en Espagne depuis Montpellier pour juste la journée ? C’est tout à fait possible, et vous allez voir, on a fait pas  mal de visites en plus ! Si vous ne connaissez pas Figueras, sachez que c’est la ville natale de Salvador Dali. Une bonne partie de la ville y fait référence, et on y voit de temps en temps sa touche de folie dans la ville, un peu comme Gaudi à Barcelone.

Allez, je vous emmène découvrir cette ville Espagnole.

Notre voyage jusqu’à Figueras

Nous sommes parties tranquillement depuis la gare de Montpellier Saint Roch à 9h35. Je ne connaissais pas du tout les trains espagnols, c’était mon baptême. Et bien j’ai été agréablement surprise. Les fauteuils étaient super larges. Il y avait aussi des carrés famille, comme dans les trains de la SNCF. Mais surtout il y avait des prises électriques (qui fonctionnaient) et un écran avec un film récent. Il suffisait alors de mettre ses écouteurs pour l’entendre.

C’était super agréable comme voyage. Et puis passer 2 h en train avec des copines, et bien ça passe bien. Nous sommes alors arrivées à la gare de Figueras Vilafante, qui est un peu à l’extérieur de la ville, mais facilement accessible.

 

Arrivées à Figueras !

Quand on arrive à Figueras, il est difficile de passer à côté de Dali. Il est présent partout. Sur certaines maisons on voit son empreinte. Il y a des panneaux partout pour aller au musée, bref on ne le loupe pas !

Sinon on retrouve très rapidement l’ambiance des villes catalanes, avec de nombreuses zones ombragées, des rues de l’hypercentre très étroites et des fontaines.

 

L’hôtel Duran

Nous nous y sommes arrêtées quelques minutes pour découvrir un lieu où Dali passait pas mal de temps, notamment dans la salle du fond, avec tous les fûts de vin. C’est là où il passait pas de nombreuses soirées avec ses amis.

L’endroit n’a pas été modifié depuis l’époque, et on voit alors qu’il n’avait pas vraiment la folie des grandeurs. Et oui la pièce est très simple et pas immense.

 

Le théâtre musée Dali

Pour tout vous avouer, je ne connaissais pas bien Dali avant cette visite. Je connaissais le courant dont il faisait partie, je connaissais l’existence de sa muse Gala, mais sinon pas grand chose. Et même si j’avais été une fan de cet artiste, je pense que la visite guidée dont j’ai bénéficié n’aurait pas été de trop.

Et oui, ce musée a été mis en place du vivant de Dali, c’est lui qui a prévu l’emplacement précis de chacune des pièces. Il n’a laissé aucune place au hasard, tout était super bien étudié. Ce qui est drôle dans ce musée, c’est qu’on alterne dans la taille des pièces. Vous pouvez voir sur la deuxième photo l’immensité de la toile de droite, alors que la pièce de la troisième photo a été prise dans une salle de taille moyenne, mais surtout très sombre. Quand on se place en haut de l’escalier de cette salle sombre, on découvre alors le visage d’une femme, alors que lorsqu’on rentre, on se croirait dans une espèce de petit salon. Il y a du génie de partout !

L’entrée au musée (15€ pour les adultes) donne également droit d’aller à son musée du bijou juste à côté. On peut y découvrir toutes les collections qu’il a réalisé à la demande de grands joailliers.

 

Restaurant El Pelegri

Et puis l’heure du déjeuner, à l’heure espagnole bien sur, a sonné. Nous sommes alors allées au El Pelegri, qui est le restaurant d’un hôtel réputé sur Figueras. Je vous préviens, je n’ai pas goûté à tous les plats présentés en photos. C’était aussi ceux des copines ! On a commencé un super cava du Grup Oliveda. C’est un vin blanc pétillant, très agréable et vraiment bien fruité.

J’ai enchaîné sur des fèves au lard, plus légères que celles goûtées au Québec. Là le petit jus faisait un peu penser à nos petits pois à la française. En plat, j’ai opté pour des tagliatelles à l’encre de seiche et queue de lotte. C’était léger et super bien cuit. Pour le dessert, c’était crème au citron.

Juste pour vous donner une idée des prix, ce menu avec la coupe de bienvenue, les 3 plats, un verre de vin et café, était à 20€. Bref un repas très copieux avec une addition légère.

Le musée du Jouet de Catalogne

Là c’est le moment que j’attendais avec impatience pour vous en parler, le musée du jouet. C’est pas tant pour nous, quoique, que pour les enfants …

D’ailleurs, je me suis laissée surprendre à jouer à la marelle juste devant le musée. Chose que je ne pourrai plus faire vu l’état actuel de mon genou …

Ce musée de Figueras rassemble pas moins de 4.000 jouets sur les différents niveaux que comptent le musée. Il y a notamment le petit ours d’enfance de Salvadore Dali, et oui je vous ai dit qu’il était partout dans la ville !

En fait le musée fonctionne par thèmes : les trains, les poupées, les jeux de société etc … Il y a même de drôles de jouets, pas forcément à mettre entre toutes les mains … Mais ça je vous laisse les découvrir quand vous irez dans ce musée.

Dégustation de vin locaux

Et pour bien finir la journée, c’est sur le toit terrasse du musée du jouet, où nous avons dégusté la production du Grup Oliveda. Et oui les mêmes dont on avait dégusté le cava au déjeuner.

Cava, rouge, rosé et blanc, la famille Oliveda a une palette de vins très variées.

 

 

 

Alors vous faites quoi pendant ces vacances ? Retrouvez pas mal d’idées de sorties en famille, dans la rubrique Lifestyle -> Sorties. Vous pourrez aussi retrouver sur Instagram mes balades à Figueras avec le #CirceeAFigueras. A bientôt !

Pour recevoir toute l'actu du blog :
Placeholder Placeholder

Je suis débordée

Working mum de Montpellier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *