Découvrir Montréal à pieds pour mieux la connaître

Pour cet article, je vous emmène découvrir Montréal à pieds. Et oui, y a pas à dire, c’est vraiment en visitant une ville à pieds qu’on la découvre le mieux. Et là je vous avoue que pour marcher, j’ai bien marché dans Montréal, et c’est ce qui m’a permis découvrir pas mal de choses super sympa.

Du coup, je vous emmène découvrir la nature au sein de la ville, du street art, l’importance du sport mais aussi l’architecture de la ville.

La nature dans la ville

Même si Montréal est une grande ville, j’ai trouvé que la nature y avait complètement sa place. Il y a bien évidemment le Parc du Mont Royal qui est immense, mais il y a aussi pas mal de petits jardins communautaires ici et là. Hormis dans les jardins Gamelin, je n’ai hélas pas vu grand monde s’atteler dans les potagers. Du coup je ne sais pas s’ils sont vraiment utilisés ou pas.

Sur l’Ile Sainte Hélène qui héberge notamment la Biosphère et le Musée Stewart, dont je vous parlerai bientôt, c’était vraiment hyper dépaysant. On peut en profiter pour faire le tour de l’Ile à pieds ou à vélo, c’est vraiment très agréable. J’y ai vu de très jolis endroits, très reposants. On y a même vu une petite marmotte.

Et puis même en pleine ville on peut croiser quelques animaux. Les plus communs sont bien évidemment les petits écureuils gris qui pullulent. Mais la nuit tombée, on peut tomber sur de drôles de bêtes, en l’occurrence des ratons-laveurs, qui sortent des bois et vont fouiller dans les poubelles. J’ai pu voir une famille traverser la route. Un autre fouillait dans les poubelles et quand il nous a entendu, il est parti se réfugier dans les arbres. C’était vraiment surprenant. A Montpellier, enfin à l’extérieur, je suis plus habituée aux lapins, voire des sangliers.

 

 

Le street art est présent à chaque coin de rue

A l’instar de grandes villes, Montréal est une ville qui regorge de graffitis. Pas forcément des petits, certains font des tailles vraiment impressionnantes. Je me suis vraiment régalée dans certains quartiers à photographier ce qui se faisait.

Il y en a de tous les genres, des portraits, des scènes surréalistes, des graffitis plus « classiques. Bref c’était pour moi une vraie chasse au chef d’oeuvre dans les rues.

 

L’importance du sport à Montréal

Et puis en partant découvrir Montréal à pieds, notamment du côté du parc du Mont-Royal et du parc Jeanne Mance. J’y ai vu de très nombreux sportifs. Il y en avait vraiment pour tous les goûts : du classique footing, au fitness, du basket, du Baseball, du football et football américain, mais aussi du beach volley !!! Là je dois vous avouer, que je suis restée scotchée. Mais mine de rien avec les 30 à 35°C qu’il y avait pendant mon séjour, c’était cohérent. Il manquait juste la mer 🙂

Ce qui était vraiment sympa, c’est qu’on pouvait s’arrêter sur la pelouse ou sur des gradins pour regarder les matchs ou les entraînements. C’était vraiment hyper convivial.

 

Découvrir Montréal à pieds pour mieux voir son architecture

Montréal fait partie de ces villes où l’architecture historique côtoie l’architecture moderne. C’est notamment le cas dans l’hypercentre, où on a des mélanges des genres vraiment sympas. C’est notamment le cas de cette égalise juste à côté d’un grand building.

Mais ce qui m’a surtout marqué à Montréal, ce sont les maisons divisées. C’est en allant à l’Ecomusée du Fier Monde, que j’ai compris pourquoi. Mais en tout cas c’était vraiment surprenant. Et du coup, on dirait qu’elles se sont lancées une compétition pour ne pas avoir le même style d’escaliers d’une maison à l’autre. C’est aussi ce qui m’a surpris. Pour passer de la rue à son appartement, il n’y a pas de parties communes, on rentre dans son appartement directement de l’extérieur, ce qui ne doit pas être évident en plein hiver.

Autre particularité, mais pas qu’à Montréal, ce sont les panneaux de signalisation Stop. En fait c’est un panneau Arrêt qui les remplace.

J’ai bien aimé l’ambiance dans certains quartiers, notamment le quartier gay avec les guirlandes aux couleurs de l’arc en ciel. J’y ai même trouvé un piano à disposition, initiative qu’on retrouve dans d’autres villes. Je trouve ça super sympa.

 

 

Et voilà, j’espère que je vous aurai donné envie de découvrir Montréal à pieds, pour y découvrir ces quelques pépites. Il ne faut pas hésiter à se perdre un peu dans les rues, aller au gré de ses envies, sans aller forcément dans les endroits touristiques.

Pour le prochain épisode de la saga Montréal, je vous raconterai ce qu’on peut visiter à Montréal avec les enfants.

 

Pour recevoir toute l'actu du blog :
Placeholder Placeholder

Je suis débordée

Working mum de Montpellier

4 pensées sur “Découvrir Montréal à pieds pour mieux la connaître

    • 7 mars 2018 à 7 h 01 min
      Permalink

      Avec plaisir, et n’hésite pas à poser tes questions si tu en as.

      Répondre
  • 24 octobre 2018 à 11 h 10 min
    Permalink

    Coucou,

    C’est magnifique, il n’y a pas d’autres mots !
    Je suis adepte du découvrir une ville en marchant !
    De cette façon, on tombe toujours sur de beaux endroits, qu’on n’aurait pas forcément vus autrement.
    J’aime beaucoup l’architecture montréalaise et canadienne en général !
    Les jardins communautaires, je trouve que c’est une très très bonne idée, je pense qu’avec la chaleur lors de ton séjour, les gens n’avait pas forcément le courage d’y aller haha.

    Pour ce qui est du sport, c’est un aspect que j’aime beaucoup et qui est très important pour nous, c’est bien que cela soit aussi important.

    Belle journée,
    Laura

    Répondre
    • 24 octobre 2018 à 15 h 13 min
      Permalink

      Oh oui c’est magnifique ! J’aimerais bien y retourner durant la période hivernale, pour voir l’autre facette de la vie Canadienne. En tout cas, vous allez vous y plaire, j’en suis certaine.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *