Organisation et lifestyle (Montpellier)

Comment je suis passée à la Kindle d’Amazon

Comment je suis passée à la Kindle d’Amazon

Il y a 6 mois je suis passée à la Kindle. C’est l’occasion pour moi de faire un premier bilan de son utilisation.

 

Pourquoi je suis passée à la Kindle ?

Ça faisait de nombreux mois que je me tâtais d’acheter une Kindle. Ce qui m’attirait c’était surtout pour une question de minimalisme : plus de livres à entasser dans ma bibliothèque. Tout serait numérique.

Quand je vois tous les mangas que mon homme possède ça me désespère de le voir utiliser autant de place, alors qu’il ne les relit que très rarement. En fait je suis passée à la dématérialisation depuis pas mal de temps pour la musique, mais je tardais pour la lecture.

Et puis ma sœur a eu une liseuse à son anniversaire, et ça a été le déclencheur. C’était vraiment ce qu’il me fallait. Du coup à Noël je l’ai mise sur ma petite liste de cadeaux souhaités.

 

Mon expérience Kindle

La prise en main n’a pas été si facile que ça. J’ai un peu galéré au départ pour son lancement. Enfin pas la lecture mais surtout la recherche de livres. Je pensais en trouver déjà plus en version gratuite, ou alors trouver des bibliothèques payantes avec des accès illimités, un peu comme Deezer.

J’ai trouvé finalement sur Amazon pas mal de grands classiques de la littérature française et étrangère. C’est comme ça que j’ai pu retrouver les Fleurs du Mal, Alice au pays des merveilles, les lettres de mon moulin, l’Illiade etc …

Ce que j’aime avec la Kindle, c’est que je n’ai pas mal aux yeux en lisant. Je tourne les pages, comme dans un vrai livre. Mais il y un vrai plus, c’est la prise de note. Je peux facilement copier/coller des paragraphes qui me paraissent importants, pour les retrouver plus tard. Avant, on pouvait les surligner sur les livres, mais il fallait parcourir les pages pour les retrouver. Là tout est consigné au même endroit, ce qui est bien pratique.

Il y a également une autre chose qui m’a bien plu, c’est le dictionnaire intégré. Si on a un petit souci de vocabulaire, pas besoin de sortir le dictionnaire, on retrouver la signification du mot aisément.

Par contre j’avoue que même si à un moment je l’emmenais partout avec moi dans mon sac à main car elle est petite, ce n’est pas pour autant que je me suis mise à plus lire. En effet, j’avoue en toute humilité que lorsque je suis fatiguée le soir, je préfère comater devant la TV plutôt que stimuler mon cerveau en lisant.

En vacances par contre je la ressors plus facilement, et notamment quand je ne suis pas chez moi, ça me permet d’emporter toute ma bibliothèque avec moi, pour seulement quelques grammes. Ça c’est vraiment hyper pratique !

 

Où la trouver

S’agissant de la liseuse d’Amazon, on ne la trouve que chez eux. Il existe plusieurs modèles différents :

  • celle de base, qui est à partir de 69,99 €
  • la Paperwhite, qui a l’éclairage intégré, qui est à partir de 129,99 €

Il en existe également 2 autres, qui ont d’autres options et qui sont bien plus cher.

Et vous ? Est-ce que vous avez sauté le pas ? Et si ce n’est pas le cas, quels sont vos freins ?

Pour recevoir toute l'actu du blog :
Placeholder Placeholder


6 thoughts on “Comment je suis passée à la Kindle d’Amazon”

  • J’y suis passée depuis quelques années et je ne m’en lasse pas. J’achète encore quelques livres (notamment de dessin car en couleur). La liseuse c’est vraiement juste pour lire mais je suis super fan. Je pense d’ailleurs en offrir une à mon père pour la fête des pères.

  • Bonjour,
    Je suis passée à la liseuse depuis près de 7 ans pour les mêmes raisons que vous (j’ai commencé par une sony puis maintenant j’ai une nolim offerte par mes collègues). J’apprécie de ne pas devoir me réduire à un catalogue constructeur et de pouvoir acheter mes livres partout.
    Le souci qui freine la rentabilité de la liseuse en France est que les éditeurs ont volontairement vérouillé les DRM afin que l’achat de e-book ne soit pas trop interessant/livres papiers. C’est dommage, ils n’ont pas compris qu’il y avait un marché à développer en se reconvertissant… Si, à l’occasion vous voyagez ailleurs qu’en Europe, vous aurez accès à bien d’autres livres gratuits.

    • Bonjour Gren, ça m’intéresse ce que vous dites là sur l’accès à d’autres livres gratuits en voyageant. J’aimerais bien en savoir plus.

  • Bonjour
    J ai moi aussi une liseuse Kindle depuis bientôt 6 ans et j en suis très satisfaite.d autant plus que le petit logiciel calibre permet de mettre tout epub au format Kindle et donc de se fournir partout.
    Bonne lecture

    • J’ai des fichiers epub et même pdf sur mon ordi, du coup j’aimerais bien savoir comment les glisser de l’un vers l’autre.

  • Votre article arrive en plein à un moment où je me pose la question ! ..ce qui m’attire c’est la possibilité d’emmener facilement ses lectures avec soi et de pouvoir lire au lit sans géner monsieur… ce qui me retient c’est que j’aime les livres papiers (et j’ai la possibilité d’en emprunter à la bibliothèque de mon boulot ). En tout cas celle qui m’a été conseillée par des collègues est celle de la fnac car avec celle d’Amazone vous êtes obliges de prendre les livres sur le site. …
    J’en profite pour vous remercier pour votre blog que je trouve génial !! (Une biteroise d’origine 😉)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *